Le lion et le renard

Un lion et un renard, c'est déjà un de trop pour un seul trône.

Chacun voulait à sa manière de tout un peuple devenir l'icône.

Le lion, sûr de son fait, se voyait déjà souverain par la force,

Ne suffisait-il pas de rugir et de bomber le torse ?

Le renard, tout aussi confiant, raillait cette arrogance,

Dans l'ombre il multipliait stratagèmes et manigances.

L'issue du combat laissa sur le carreau nos deux fanfarons,

A ne voir qu'un ennemi, on en oublie le troisième larron.

×