Un ticket pour un baiser

Je veux un baiser de hall de gare,

Sur le quai, nos corps et nos bouches s'empoignent,

Les passagers osent des regards,

La jalousie et le désir les gagnent.

 

Je veux sur le port, garder le goût de tes lèvres,

Des yeux, te chercher encore sur l'embarcadère,

Monter à bord comme monte la fièvre,

Crier un signe du haut de ce belvédère.

 

Je veux dans l'avion me blottir contre le hublot,

Garder ta chaleur au creux de mes bras,

Jouer ton image comme trémolo,

Accompagné par les cœurs de l'opéra.

 

Le guichetier me regarde avec un sale air,

Pas de ticket à vendre avec ce format,

Je repose les pieds sur terre,

Impossible de se faire son cinéma.

×