Créer un site internet

Je me suis mis à la guitare

Je me suis mis à la guitare,

Un vrai stakhanoviste de la cithare.

Mes doigts s'étirent, ma main se déhanche,

Je m'y prends comme un manche !

 

Je me suis alors mis au saxo,

La musique c'est bien pour pécho.

Le saxo, un vrai piège à filles ?

Encore faut-il que l'anche frétille.

 

Pas moyen de faire jouer les notes,

Des instruments je ne serai pas polyglotte.

Des mots je tire un peu d'harmonie,

De la partition ne sort que cacophonie.

 

Je me suis mis au biniou plutôt qu'au trombone,

Souvenirs anciens d'une muse bretonne.

Faut me voir souffler, gonfler les joues,

Mais pas un son ne sort de mes abajoues.

 

Je me suis mis à la grosse caisse,

Instrument à la hauteur d'une brute épaisse.

Derrière les majorettes, je fanfaronne,

A chacun de mes coups le chef ronchonne.

 

Pas moyen de faire jouer les notes,

Des instruments je ne serai pas polyglotte.

Des mots je tire un peu d'harmonie,

De la partition ne sort que cacophonie.

 

Je me suis mis au xylophone,

Les percussions : un jeu de gone !

Je n'avais pas perdu la main,

Rythme et style enfantins !

 

Faut voir grand pour comprendre la musique !

Je me suis donc mis au style philarmonique.

Je ne quitte pas des yeux le maestro,

Je suis dernier violon, un de trop.

 

Pas moyen de faire jouer les notes,

Des instruments je ne serai pas polyglotte.

Des mots je tire un peu d'harmonie,

De la partition ne sort que cacophonie.

 

Je me suis remis à la guitare,

A mon âge il n'est encore pas trop tard.

A chaque fois que je gratte les cordes,

Je sème les notes de la discorde.