Bonne fortune, bon cœur

L'amour est une question de hasard,

Une rencontre au détour du brouillard.

Dans les méandres de la providence,

Les cœurs s'en remettent à la chance.

 

On peut faire appel à la science,

Programmer l'âme sœur au bout de l'algorithme.

On peut s'essayer à la danse,

Valser ou twister, à chacun son rythme.

 

On peut affiner son profil,

Liker photos et pseudos de bon standing. 

On peut se mettre dans la file,

Passer du coq à l'âne dans un speed dating. 

 

L'amour est une question de hasard,

Une rencontre au détour du brouillard.

Dans les méandres de la providence,

Les cœurs s'en remettent à la chance.

 

On peut dans son plus beau costume,

S'attabler avec d'autres âmes solitaires.

On peut braver us et coutumes,

S'afficher comme un heureux célibataire.

 

On peut bien croire en son étoile,

Jeter son cœur comme bouteille à la mer.

On peut aussi mettre les voiles,

Laisser très loin derrière toutes ces chimères.

 

L'amour est une question de hasard,

Une rencontre au détour du brouillard.

Dans les méandres de la providence,

Les cœurs s'en remettent à la chance.

 

On peut jouer sur toute la gamme,

Papillonner et se vouloir omnigame.

On peut en toute sincérité,

Oublier l'autre et faire vœu de chasteté.

 

On peut au fil des expériences,

Découvrir l’autre par sérendipité.

On peut en toute conscience

Rêver de l'autre et faire vœu d'adelphité.

 

Je te cherche encore dans le brouillard

Mais ma quête ne doit au rien au hasard.

Je n'ai foi ni en dieu ni en la chance,

Je t'attends comme la providence. 

×