Ta main sur mon visage

Chaque lune leste mon âge

La faucheuse avide

Rit de ce mauvais présage

Sous la plume d'Ovide

Une nymphe tel un mage

Romance cette éphéméride

 

De ta main languide

Du bout de tes doigts

Tu effaces les rides

Au bout de nos émois

Je ris de la perfide

L'éternité est en moi

 

Ta paume coquillage

Irrigue la terre aride

Après la vie quel rivage

Je m'interroge placide

Enfin je deviens sage

Ta main est une égide

×