Le boursicoteur

Le boursicoteur ou Saute mouton !

Eh bien ! Joueur, tout rit à ta prise de risques ;

Il n'y a rien que le sort ne te confisque,

Tu dois être content de toi et des actions

On le serait à moins. Allons, saute, mouton.

Hausse des cours et explosion des dividendes,

Cela dépasse tes espoirs, quelle prébende !

La spéculation ne n'inspire ni crainte ni honte

Puisqu'il suffit que tu achètes pour que ça monte ;

De ces prophéties auto-réalisatrices

Tu tires un peu de gloire, arrogance de novice,

Plus d'hésitation, tu mises ton dernier jeton,

Quelle fortune est la tienne ! Allons, saute, mouton.

Au sommet de la vague d'optimisme excessif,

Tu deviens comme l'économie, dépressif ;

Il vaut mieux avoir tort avec tout le monde

Que raison seul au milieu de cette ronde,

Car pour l'esprit, par bleu, quel animal tu fais

Ce que les autres font, jamais tu ne le défais,

Lorsque tu dois réagir, que remarque-t-on ?

Les yeux fermés tu suis ! Allons, saute, mouton.

Jean François Regnard (1655-1709) , Le Joueur (Comédie en cinq actes)

ACTE IV. SCÈNE X.

LE MARQUIS, seul.

Eh bien ! Marquis, tu vois, tout rit à ton mérite ;

Le rang, le coeur, le bien, tout pour toi sollicite :

Tu dois être content de toi par tout pays :

On le serait à moins. Allons, saute, Marquis.

Quel bonheur est le tien ! Le ciel, à ta naissance,

Répandit sur tes jours sa plus douce influence ;

Tu fus, je crois, pétri par les mains de l'amour.

N'es-tu pas fait à peindre ? Est-il homme à la cour

Qui de la tête aux pieds porte meilleure mine,

Une jambe mieux faite, une taille plus fine ?

Et pour l'esprit, parbleu, tu l'as des plus exquis :

Que te manque-t-il donc ? Allons, saute, Marquis.

La nature, le ciel, l'amour et la fortune

De tes prospérités font leur cause commune ;

Tu soutiens ta valeur avec mille hauts faits ;

Tu chantes, danses, ris, mieux qu'on ne fit jamais

Les yeux à fleur de tête, et les dents assez belles.

Jamais en ton chemin trouvas-tu de cruelles ?

Près du sexe tu vins, tu vis, et tu vainquis ;

Que ton sort est heureux ! Allons, saute, Marquis.

Allons, saute, marquis

Cette expression a été employée la première fois par Regnard dans Le Joueur.

Elle sert à désigner un fat, un individu qui montre sa prétention de manière déplaisante et ridicule.

La Bourse et le comportement moutonnier

Le comportement moutonnier caractérise le fait de suivre l’action des autres agents pour prendre des décisions. Ce comportement peut être considéré comme irrationnel, puisqu'il implique de copier aveuglement des décisions prises par d’autres. Cependant, il peut être rationnel d’adopter un comportement moutonnier. En effet, cela permet de profiter d’informations révélées par d’autres agents. De plus, des mouvements massifs peuvent entraîner de fortes variations sur les marchés, ce qui peut rendre pertinent de suivre la tendance. John Maynard Keynes avait coutume de dire que, en finance, il vaut mieux avoir tort avec tout le monde que raison tout seul.

Source : https://www.lafinancepourtous.com/2017/12/06/lamf-recompense-les-recherches-en-finance-comportementale/